Téléphone : 33 (0)5 34 51 34 66
Mail : contact@thea­tre2­lacte.com

Beau dimanche d’Octobre

Dimanche 30 octobre 2011

recto-10x20-lite-d859eLes ren­contres de l’après-midi sont gra­tui­tes.
Seul le spec­ta­cle « LUX NOX MIX » néces­site une par­ti­ci­pa­tion finan­cière.

 

15h : Solo de Dominique Collignon (saxophone)

Les 4 âges d’Ovide éructation au saxo­fon d’un cha­pi­tre des méta­mor­pho­ses. Le Saxophone mul­ti­tim­bre avec son anche et ses cla­pets devient porte-voix du verbe et du souf­fle, jusqu’à la déme­sure.

Une manière de reve­nir a la source de ma pas­sion. Au théâ­tre de la ville en 1972, je décou­vrais les vertus du saxo­phone pour la voix et la colonne d’air ; au grand dam de mes com­pa­gnons de cou­loir. 3 ans plus tard dans la fumée du Maroc j’expé­ri­men­tais le souf­fle continu. Depuis je ne fume pres­que plus et j’ai dépassé les pro­blè­mes intes­ti­naux que peut occa­sion­ner l’abus du souf­fle cir­cu­laire.

16h : The Great Disaster de Patrick Kermann (lecture)

Giovanni Pastore est mort.
Giovanni Pastore est laveur de peti­tes cuillè­res sur le res­tau­rant à la carte du Titanic. Il est clan­des­tin.
Giovanni Pastore a tra­versé l’Italie du début du siècle, la France, l’Allemagne et nous raconte le récit épique de son enfance et de son errance.
Comme lui des mil­lions d’immi­grés on rêvé à d’Amérique.
Comme lui ils ont échoués et échouent tout près du but.

Lecture de Sébastien Lange

17h : « La rue là-bas… » Cie Lili Catharsis (danse)

Des corps sur le qui-vive, des paro­les râpeu­ses et un son rock chan­tent une his­toire peu­plée de textes de Ferré.

Chorégraphie et dans : Catherine Vergnes et Charles Durouchoux
Musique et chant : Marc Lefevre
Chant : Françoise Gerlin
Guitare Vincent Mouchés

18h : Solo de Seijiro Murayama (musique improvisée)

Seijiro Murayama est un musi­cien impro­vi­sa­teur et com­po­si­teur (per­cus­sion­niste).

Improvisateur depuis 1982, il a notam­ment joué avec Fred Frith, Tom Cora, Keiji Haino au Japon et aux États-Unis dans les années 80.

En France et en Europe, il se pro­duit dans des petits ensem­bles (duos avec Jean Luc Guionnet, Éric Cordier, Didier Lasserre…- Trio avec Thierry Madiot et Pascal Battus) . Il a col­la­boré avec la com­po­si­trice Pascale Criton et joue régu­liè­re­ment avec des musi­ciens euro­péens notam­ment Klaus Filip, Axel Dörner et japo­nais (Taku Unami, Toshimaru Nakamura….) . Il impro­vise actuel­le­ment en solo (seu­le­ment avec une caisse claire) et déve­loppe également des pro­jets inter­dis­ci­pli­nai­res liant la musi­que à d’autres dis­ci­pli­nes (danse vidéo, pein­ture, photos, lit­té­ra­ture, etc.).

L’impro­vi­sa­tion pré­sente pour lui un inté­rêt artis­ti­que majeur, et sa démar­che fondée sur l’atten­tion, l’espace, le lieu, le silence et l’énergie du public, s’exprime aussi sous forme de textes écrits. Il a par­ti­cipé à de nom­breux fes­ti­vals en Europe et sa pro­duc­tion dis­co­gra­phi­que se par­tage entre le Japon (de 1984 à 1999) et l’Europe (depuis 1999).

Sa venue à Toulouse s’ins­crit plei­ne­ment dans la pros­pec­tive artis­ti­que inno­vante déve­lop­pée conjoin­te­ment par l’IREA et le Théâtre2l’Acte au Ring depuis 2005.

Suivi d’un trio de Seijiro Murayama, Michel Doneda et Sebastien Cirotteau.

20h30 : LUX NOX MIX (Musique improvisée)

(payant)

 

lux_nox

Entre ces quatre musi­ciens-com­po­si­teurs, c’est plus de dix ans de com­pli­cité dans l’inven­tion musi­cale. Ensemble ils se sont pro­duits sur les plus gran­des scènes du jazz ou de la musi­que contem­po­raine (Bordeaux Jazz Festival, Musée d’Art Contemporain de Strasbourg, à Avignon, au Festival d’Automne à Budapest, au fes­ti­val Jazz à Luz … ) comme dans les scènes plus inti­mes à Albi ou ailleurs (Croix Blanche, MJC, Nuit du musée Toulouse Lautrec…) . Ils ont aussi par­ti­cipé à plu­sieurs créa­tions avec la danse, le théâ­tre, la poésie ou le cinéma.

Leur musi­que est assez inclas­sa­ble tant elle est déter­mi­née par le mélange des matiè­res sono­res qui se pro­duit dans l’ins­tant. Une musi­que extrê­me­ment vivante et colo­rée ; une musi­que qui plane ou qui pulse, mais qui se struc­ture natu­rel­le­ment avance, vous embar­que et ne vous lâche plus dans un voyage plein de sur­pri­ses et d’émotion.

Avec
Isabelle Cirla (cla­ri­nette basse, saxo­phone soprano)
György Kurtag (cla­viers et per­cus­sions numé­ri­ques)
Chris Martineau (violon alto et voix)
Roland Ossart (syn­thé­ti­seur ana­lo­gi­que mélis­son)