Téléphone : 33 (0)5 34 51 34 66
Mail : contact@thea­tre2­lacte.com

DEMON

samedi 26, 20h30 et dimanche 27, 17h (dans le cadre des beaux dimanches)

Compagnie Davaï.

 

p1000927_redimensionner-1dad2

Résumé

Cette per­for­mance et sa créa­tion sont basées sur l’adap­ta­tion dra­ma­ti­que d’un célè­bre poème-conte écrit au XIXe siècle par Lermontov. Depuis fort long­temps, la cho­ré­gra­phe Anastasia Khvan son­geait à porter à la scène ce texte fas­ci­nant. Un Démon s’affronte à l’uni­vers. Il règne en des­pote absolu sur un monde dont il se délecte des beau­tés et pour­tant … il s’ennuie. Il ren­contre Tamara, jeune vierge pro­mise au mariage ; il l’aime immé­dia­te­ment. Il la convain­cra de se donner à lui et elle en mourra. Elle sera pour­tant sauvée alors que le Démon per­sis­tera à vivre …

Anastasia Khvan a investi les deux pro­ta­go­nis­tes de ce conte tra­gi­que et méta­phy­si­que.
Au départ, elle désira éprouver et ques­tion­ner les figu­res de la dua­lité, le détour­ne­ment d’une vie dans l’accep­ta­tion de sa des­ti­née et les exi­gen­ces d’authen­ti­cité. Les thé­ma­ti­ques trai­te­ront, entre autres, le pou­voir de l’illu­sion, la frus­tra­tion de l’échec et la capa­cité de réac­tion face à un imprévu ter­ri­fiant.

Dès lors, Anastasia Khvan com­mença à élaborer en « solo » ces deux figu­res à partir d’une ten­sion à la dra­ma­ti­sa­tion alliant danse et théâ­tra­lité, deux termes à tra­vers les­quels elle cons­truit depuis quel­ques temps une sty­lis­ti­que propre. Elle fit appel à Luc Fritsch afin qu’il élabore une adap­ta­tion dra­ma­tur­gi­que du poème et qu’il conçoive une dra­ma­ti­sa­tion appro­priée, sorte d’archi­tec­ture des éléments sur laquelle s’arti­cule la créa­tion de la per­for­mance.

La mise en chan­tier de la per­for­mance en « solo » s’appuya ensuite sur la col­la­bo­ra­tion de deux com­po­si­teurs, Peter Memmer (Madrid) et Clément Benitah (Brane Project, col­lec­tif d’inves­ti­ga­tion sonore lyon­nais). La créa­tion concrète évolua et le concours de deux autres dan­seu­ses fut décidé afin que le récit puisse se déve­lop­per avec sens et har­mo­nie. Anastasia Khvan enga­gea donc Maité Larraneta et Lorena Calandin pour « par­ta­ger » ce « solo ». Finalement, Raphaël Parseihian (créa­tion lumiè­res) rejoi­gnit le groupe.

L’uti­li­sa­tion de deux lan­ga­ges – celui du théâ­tre et celui de la danse – et la volonté de faire sens, d’agen­cer une per­for­mance signi­fiante, impo­sè­rent un vec­teur de créa­tion essen­tiel, le sym­bo­lisme por­teur d’expres­sion auprès d’un public atten­tif.

Distribution

Chorégraphie : Anastasia Khvan
Avec Lorena Calandin et Maité Larraneta
Sur un poème de Michaïl Iourievitch LERMONTOV
Adaptation dra­ma­tur­gi­que et concep­tion dra­ma­ti­que : Luc Fritsch
Assistante à la réa­li­sa­tion : Nien Mari Chatz
Sound desi­gners : Peter Memmer et Clément Bénitah (Brane Project)
Lumières : Raphaël Parseihian

Avec le sou­tien de : DRAC Midi Pyrénees, Conseil Regional Midi Pyrénees, Mairie de Toulouse ; Centre Culturel Saint Cyprien Toulouse ; Centre d’Animation des Chamois-Salle Ernest Renan/Toulouse ; Ecole d’Enseignement Artistique/Tournefeulle ; La Fabrique Mirail Toulouse ; La Voilerie Danses / Arzon ; Le Ring / Toulouse
Coproduction : Centre Chorégraphique National d’Orléans