du vendredi 1er au samedi 2 novembre

du du vendredi 1er au samedi 2 novembre 2019

Téléphone : 33 (0)5 34 51 34 66
Mail : contact@thea­tre2­lacte.com

NOISE

 

 

NOISE

en mémoire de Tetsu Saitoh, improvisateur, contrebassiste (1955-2019)

Retour aux fondamentaux.
La pratique de l’improvisation est au cœur de la musique et par extension traverse aussi la danse,
le théâtre, la performance. Si depuis la nuit des temps elle s’insère dans les musiques traditionnelles, elle s’est depuis la naissance du jazz particulièrement développée à travers les travaux de nombreux musiciens qui en font leur expression privilégiée.
Cela n’est pas sans conséquence sur le rapport entre l’artiste et l’auditeur ou le spectateur. Avec pour effet, à la fois l’affermissement de l’écoute avec ce qui va de pair, la complicité dans un voyage expérimental, comme si au départ s’installait un pacte aventureux entre les deux protagonistes. Concert ou performance d’improvisation sont toujours des expériences uniques, privilégiées et singulières.
La manifestation Noise, qui continue d’approfondir à Toulouse un sillon créé depuis -et bien avant- la fondation du Ring, est le lieu incontournable des amoureux de l’impromptu.


vendredi 1/11
– 20h30 première partie : Thimothee Quost
– deuxième partie : duo David Chiesa / Moeno Wakamatzu

samedi 2/11
– 15h00 Temps libre : La Grande Nébuleuse avec les étudiants de l’atelier d’improvisation de Marc Démereau
– 17h30 Rencontre avec : Jérôme Noetinger  » Les enjeux de l’improvisation musicale et de ses diffusions « 
– 20h30 première partie : Natacha Muslera – deuxième partie : Jérôme Noétinger / Lionel Marchetti


vendredi 1er novembre 20h30

première partie solo Timothée Quost trompette, mixer
Ici s’opère le détournement d’une trompette en véritable tube sonore dont le musicien extrait souffles, percussions, mélodies de larsen… Timothée Quost s’affirme avant tout en tant que compositeur et leader d’ensemble musicaux.
Ce trompettiste a sillonné les clubs de jazz et festivals de l’hexagone, se produisant au sein de l’Umlaut Bigband, le Surnatural Orchestra, l’Orchestre National de Jazz, etc… avant de se concentrer sur l’improvisation libre. Ce jeune musicien développe aussi dans la composition une approche très personnelle questionnant sans cesse la place de l’improvisation dans l’écriture. Toujours soucieux de diffuser une musique exigeante à un public non averti, Timothée Quost multiplie les actions de médiations, il est également co-fondateur du festival de la VIF, en Bourgogne.

deuxième partie duo David Chiesa contrebasse –  Moeno Wakamatsu danse
Comment ces deux flibustiers hors des cadres de leurs expressions de départ, s’inventent une complicité inédite.
David Chiesa Autodidacte, il débute la musique dans diverses formations rock comme bassiste électrique. En tant qu’improvisateur, il a participé à de nombreuses rencontres et multiplie les collaborations sur le long terme avec des musiciens tels que Jean Luc Guionnet, Frédéric Blondy, Michel Doneda, Isabelle Duthoit. Il a initié le collectif interdisciplinaire « Traversées », a joué en Europe, aux États-Unis, au Liban, et est membre cofondateur de l’association Le Clou basée en Dordogne engagée dans la réflexion et la diffusion des pratiques de l’improvisation.
Moeno Wakamatsu Née en 1975 à Tokyo. Parallèlement à la danse, elle travaille comme architecte à New-York tout en enseignant la méthode Feldenkrais. Son travail excède l’art des idées et des concepts et vise une communication directe dans un temps et un espace intensifiés. Au-delà du mouvement physique son travail met souvent en question les catégorisations de la danse. Elle est membre de la Zenda Dance Company de New-York, actuellement danse un solo qu’elle tourne aux USA,en Europe et au Canada où elle dirige aussi divers ateliers. « Je désire créer un temps de suspension en ce moment où le désir intérieur rencontre le phénomène extérieur »


samedi 2 novembre

15h, Temps libre… un atelier ouvert de la Grande Nébuleuse (direction Michel Mathieu) en compagnie des musiciens de la classe d’improvisation de Marc Démereau (Music’Halle) en entrée libre

17h30, Entretien avec…  Jérôme Noetinger
« Les enjeux de l’improvisation musicale et de ses diffusions »
en entrée libre

20h30
première partie
solo Natacha Muslera voix
« De son corps en vibration totale avec l’espace et le public, surgissent des voix : sauvages, muettes, organiques, brutes électroniques, tout autant ancestrales que neuves… d’une virtuosité joyeuse et déconcertante… » Radio Libertaire – Epsilonia
Ainsi s’invente la phrase d’une artiste vocaliste, improvisatrice, poète sonore et plasticienne. Ses performances confrontent tout autant les potentiels vocaux que les problématiques de normalité et d’esthétique, c’est-à-dire les limites que l’on assigne à la voix. Conjointement, Natacha part à la recherche de pratiques vocales souvent marginalisées : chant Pansori (Corée), Kikinashi et Goze (Japon), Lamento (Méditerranée), chants guérisseurs Innu (Québec)…

Deuxième partie duo Jérôme Noetinger / Lionel Marchetti dispositifs électro-acoustiques
Vous entrerez dans la fabrique de deux sorciers du son qui mêleront leurs artifices dans une descente de rapides inexplorés.
Jérôme Noetinger pratique l’improvisation sur scène avec un dispositif électroacoustique regroupant selon, magnétophones à bande, table de mixage, synthétiseurs analogiques, hauts-parleurs, micros et électronique… Créateur de Metamkine, catalogue de vente par correspondance spécialisé dans les musiques électroacoustiques et improvisées, il réalise également des conférences ou des ateliers autour de la musique concrète, de l’improvisation, des questions de distribution et de production…
Lionel Marchetti, en solo ou avec d’autres, se livre à l’improvisation en utilisant divers mediums : dispositif analogique expérimental avec divers microphones, feed-back, ondes radiophoniques, magnétos à bandes, synthétiseurs analogiques… Compositeur de musique concrète, il travaille quotidiennement dans ce qu’il aime nommer son atelier des sons à une poétique musicale.

Une formule de Kenneth White définit ici son travail « Concret ou abstrait ? J’aime l’abstrait où subsiste un souvenir de substance, concret qui s’affine aux frontières du vide. » (cf. Déambulations dans l’espace nomade — Actes Sud, 1995)

Une production du Théâtre2 l’Acte, avec la collaboration de Michel Doneda et Laurent Avizou
Avec le soutien de la ville de Toulouse et du GMEA (centre national de création musicale)
Tarifs soirée 16 €/12€

Timothee Quost  Thimothee Quost

Richard_Greene-Moeno  Charla David Chiesa, 27 février 2016

Moeno Wakamatsu  / David Chiesa

Solo Jerome©Christian Gnass  web_Noise_Lionel marchetti par Alessio Anastasi 2016
Jérôme Noetinger
/Lionel Marchetti



Natacha Muslera