Du jeudi 15 au vendredi 16 décembre

Du jeudi 15 au vendredi 16 décembre à 20h30

Téléphone : 33 (0)5 34 51 34 66
Mail : contact@thea­tre2­lacte.com

Noise #6

jeudi 15 et vendredi 16 décembre
Rendez-vous annuel d’expériences soniques les plus singulières, Noise nous embarque au plus fort de l’hiver vers des territoires exotiques, bien loin des continents glacés des industries musicales. Aux frontières du bruit, du paysage sonore, des musiques expérimentales, se situe une zone franche et joyeuse, où des musiciens, plasticiens et autres « bidouilleurs » iconoclastes s’activent sans relâche à faire et à défaire, à échafauder d’instables sculptures sonores, à confronter fracas et silence. C’est cette zone, aride ou luxuriante, que nous vous invitons à parcourir lors de ces deux jours de fête pour les oreilles.

jeudi 15 à 20h30

Prune Becheau / Tripes et Poils 
Prune Bécheau : violon baroque amplifié
C’est le crin de cheval qui rencontre le boyau de mouton. Y sont expérimentées les forces de frottement transversales mais aussi longitudinales et « torsionnelles » ainsi que leurs agencements. Il y va de l’expérience combinatoire des paramètres qui mettent en relation la corde et le crin -pression, inclinaison et vitesse d’archet- et du travail de leur conjonction vibratoire. Et ce n’est pas par iconoclasme que les frottements proscrits ou au mieux tolérés chez les débutants – surpressions, hauteurs non-fixes ou harmoniques doubles communément regroupées sous le nom de «crin-crin» – sont accouchés, mais par la sincère et dévouée tentative de mettre bas méthodiquement.
 

Alex Mendizabal : ballons, trompes en plastique, eau…
« Qu’est-ce que la musique ? Je ne sais pas ! Ce que je fais ? Respirer ça c’est sur !
Toto fameux clown italien parlait de mozik ce décalage burlesque m’a toujours parlé ! »
Alex Mendizabal est né à Bera de Bidasoa en 1961 il vit actuellement à Rome.

Il expérimente sans cesse, s’amuse beaucoup, et communique peu. Seule l’action l’intéresse.
Reviennent pourtant dans sa pratique quelques leitmotivs : chaque lieu impose une installation sonore et une écoute particulière, la pauvreté des moyens, le bricolage, l’humour, l’attention portée à l’écoute et à la position de l’auditeur.
Aujourd’hui, les lieux d’écoute dirigent l’attention de manière frontale. La popularisation de la phonographie, du son numérisé, de la radio, établissent de nouvelles manières d’écoute basées sur la reproductibilité, et où le musicien et l’auditeur sont de plus en plus éloignés.
Les concerts d’Alex Mendizabal transgressent les rôles et invitent à vivre une expérience sonique unique.

Antoine Chessex : saxophone amplifié
Antoine Chessex est un compositeur, saxophoniste et musicien expérimental suisse. Ses travaux se basent sur l’exploration de la physicalité du son et des espaces. Il fait usage de masses sonores et de denses accumulations de textures dissonantes résultant en des structures ouvertes caractérisées par l’intensité et la tension. Ses interventions solos résultent en des expériences intenses en totale immersion dans le son, détournant radicalement le saxophone de sa tradition bien tempérée.
Chessex collabore régulièrement avec Valerio Tricoli et a également travaillé avec des musiciens tels que Zbigniew Karkowski, Lasse Marhaug, Chris Corsano, Maja Ratkje, Jerome Noetinger, Axel Dörner, Burkhard Beins, C. Spencer Yeh, Kasper Toeplitz, Robin Hayward et le groupe Monno.

 

vendredi 16 à 20h30
Piak  
Florian Nastorg : saxophones alto et baryton
Julien Gineste : saxophones alto et ténor
Bertrand Fraysse : batterie, percussions, gongs
Marqué par le free-jazz, le noise et les expériences transcendantales, le trio développe une musique rituelle proche de la transe, non démonstrative, intérieure bien qu’explosive, une musique de climats forgée tambour battant par les saxophones et la batterie, allant du déluge bouillonnant au drone le plus ténu. PIAK pose l’énergie et la matière au centre d’un propos véritablement collectif.
« Le flux de leur free jazz ardent et primal, véritablement collectif et non démonstratif, confine à la transe et évoque chez l’auditeur des sentiments de troublante plénitude. » Gérard Rouy

Cartouche
ErikM : platines CD, électroniques
Natacha Musléra : voix
Eclats sonores. Fragments qui se détachent d’un corps, comme un pare-brise vole en éclats.

L’électronique et la voix déclenchent des phénomènes sonores éruptifs, précipités ou étirés, dans lesquels l’auditeur vit une expérience physique, transversale de la musique. Ne restent que des débris, ruines éclatantes.
Avec malice, Cartouche s’affranchit de tout bagage sémantique et s’en délecte. Un essai de distanciation, insoumis, convulsif, à la fois simple et puissant. Cartouche est l’éloge de la folie post-moderne !
« Cris, aiguisés ou étendus, déclenchés par l’impulsion électronique, poésie phonétique transformée par son double, vrilles psychoacoustiques, chacun ajuste ses cartouches dans un duo de choc. » Jérome Noetinger.
Album chez Monotype records 2012                                    


Réservation  : 
05 34 51 34 66 ou contact@theatre2lacte.com
Tarifs : 1 soirée – 12€ / 8€ / 5€ – Pass 2 soirées – 20€ / 13€ / 10€ – groupe nous consulter

 

prunebecheau_web chessex alex-mendizabal
                  Prune Bécheau                           Antoine Chessex                             Alex Mendizabal

piak cartouche-prounenraum_web
                                Piak                                                   Cartouche